#2 Comment bien choisir sa première cigarette électronique ? Le Materiel

Mercredi 26 Aôut 2020Après avoir découvert les liquides qui vous accompagneront dans votre vape quotidienne, découvrez comment fonctionne une cigarette électronique.

Une cigarette électronique ne partage que le mot cigarette avec celles qu'on retrouve en bureau de tabac.


Il existe plusieurs types de cigarettes électroniques, cet article est là pour vous aider à choisir le matériel qui vous convient et à décoder le lexique lié à la cigarette électronique.

Une cigarette électronique c'est quoi ?


Une cigarette électronique dite classique est composée de deux partie distinctes, la batterie et le réservoir.

Commençons par la batterie, les modèles les plus classiques ont une batterie intégrée dedans (si la batterie est absente, il s'agit alors d'une Box où il faudra intégrer un accu). L'un des détails sur lequel il est important de s'attarder est l'autonomie, elle s'exprime en mAh. Plus il y a de mAh, plus la batterie fonctionnera longtemps. Le second élément à prendre en compte sur le choix d'une box est sa puissance, en watts. Plus la puissance d'une box est élevée, plus la cigarette électronique produira de la vapeur. Attention : Faire de gros nuage, utiliser une box puissante n'est pas recommandé lorsqu'on débute dans la vape car les taux de nicotine élevés (11, 16, 19..) auront un HIT en gorge trop important et aura pour effet d'irriter la gorge.


La puissance d'une box influera sur la résistance présente dans le réservoir. Plus la box possède des watts, plus la résistance sera basse.

actualites2 fr imageresize 5

La seconde partie d'une cigarette électronique est sa partie supérieure, le réservoir appelé aussi clearomiseur.

Le clearomiseur est la partie qui contient le liquide mais également la résistance. La résistance appelée aussi mèche a un rôle majeur dans une cigarette électronique.


Composé dans la plus part du temps de coton et d'un fil résistif, une fois imbibé de liquide, le coton qui est entouré de fil résistif va être chauffé par celui-ci et créer de la vapeur. C'est cette vapeur qui sera inhalée lors de l'inspiration. Une résistance a une durée de vie, il faut la changer régulièrement, la moyenne étant de 10 jours mais cela peut varier selon votre façon de vapoter.


Pour ce qui est de la gestion de l'entrée de l'air pour inspirer, la majeure partie des réservoirs possèdent une bague d'ouverture d'air appelée Airflow. Cette bague réglable ou non permet de laisser rentrer une certaine quantité d'air. Moins d'air entre dans le réservoir, plus on se rapproche d'un tirage serré, l'effet peut se rapprocher de la sensation de résistance lorsqu'on fume une cigarette.


Et la dernière partie qui compose le réservoir est le drip tip. Il s'agit de l'embout qui permet d'aspirer la vapeur. Il en existe des multitudes de formes différentes. Par contre leur taille doit correspondre à l'emplacement sur le réservoir, soit en 510 ou 810.


Nous nous attarderons sur le Pod lors d'un projet article.